0% Gaillard

100% Gaillard

Brive-La-Gaillarde, une ville de résistants qui ne s’est pas laissée faire !

Aujourd’hui, on fête l’anniversaire de la disparition de notre héros local : Edmond Michelet.

Faisons un bon de presque 60 ans en arrière au sein de notre ville assiégée par les Allemands. Le 13 mai 1940, l’armée allemande, également appelée la Wehrmacht, écrase les troupes françaises et envahit le pays. Des millions de civils prennent alors la direction du Sud. C’est l’exode. Un chaos indescriptible ! La France est morcelée et amputée. Une frontière, la ligne de démarcation, sépare le pays en deux grandes zones. Dès le 11 juillet, l’Etat choisit la voie de la collaboration. De nombreux français ne l’entendent pas de cette oreille, et optent pour la Résistance !

À la tête de celle-ci, une figure incontournable de notre ville : Edmond Michelet dont on fête le 50ème anniversaire de sa disparition. Arrivé en Corrèze à la fin de la première guerre mondiale, il y rencontre sa femme et s’y installe. Véritable acteur de la résistance et  n’ayant pas pu aller au front en tant que père de famille nombreuse, il se dévoue à la résistance. Il devient le chef régional de « Combat » puis des M.U.R (Mouvements unis de la résistance, pour la région 5).

Le 17 juin 1940, la ville de Brive-La-Gaillarde est prise d’assaut par ce mouvement secret résistant : Edmond et quelques-uns de ses amis ont distribué des tracts reprenant un texte de Peguy Charles, écrivain français.

Malheureusement, notre héros s’est fait arrêter par les Allemands, le 15 septembre 1943, et s’est fait déporter au camp de concentration de Dachau.

Il n’a pas pu assister à la libération de notre ville Corrézienne. Le 15 août 1944, Brive, ville déserte et silencieuse, cache en son sein des résistants de tous âges qui s’apprêtent à marquer l’histoire. Parmi eux, 3 jeunes résistants vont partir des maquis pour libérer Brive. Ils font de notre cité Gaillarde, un symbole de la résistance en tant que 1ère ville libérée de France.

Edmond Michelet se voit revenir en France après 2 ans d’enfermement, il deviendra alors ministre de différents ministères dont le dernier celui de la culture.

L’homme fort de la résistance, finira sa vie en terre gaillarde, le 9 octobre 1970, On fête donc cette année le 50ème anniversaire de sa disparition.

Retrouver l’histoire de ce héro et de la résisance de manière générale au musée Edmond Michelet . 

musée Michelet


Si vous souhaitez partager l’histoire de la Résistance avec vos enfants ou petits enfants, tout en alliant pédagogie et un côté plus ludique, nous vous proposons : 

  •  de parcourir le circuit Geocaching  « Croix de pierre, Croix de Fer » qui prend des allures de chasse au trésor et qui emprunte les sentiers de la résistance.  Vous traverserez des camps et des fermes des résistants. Laissez-vous guider par les plaques d’ardoises qui vous conteront le contexte de cette époque troublée, la vie des maquisards, les dangers et les drames de ceux qui refusèrent, au péril de leur vie, la défaite et l’occupation.

    Géocaching

  • d’intéresser les enfants à cette période de notre histoire  par la BD en découvrant  l’Exposition temporaire : Les enfants de la résistance au musée Edmond Michelet du 19 septembre 2020 au 20 mars 2021. Cette dernière permet de mettre en valeur la richesse des collections de notre musée briviste consacré à cette période

    resistancejpg

 

1 commentaire(s)

  • Sarant

    09/10/2020

    Article très intéressant et de bonnes idées pour en découvrir davantage sur l histoire de notre ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *