0% Gaillard

Nos produits et nos recettes 100% gaillardes

Nos principaux produits du terroir

Dans le pays de Brive, on se met à table sans se faire prier. Comme il est facile d’avouer qu’on en pince pour le foie gras, le magret, le confit, le veau de lait élevé sous la mère, cèpes, girolles et autres merveilles du terroir. Et comme il est tentant de s’en régaler encore et encore ! 

  1. Les confréries 

    Ce sont des communautés destinées à favoriser une entraide fraternelle ou à perpétuer une tradition et ce depuis le XIIIè siècle. En pays gaillard, on s’intéresse de près aux confréries gastronomiques… vous ne serez pas déçu ! 

    – la confrérie de la farcidure et du millassou qui oeuvre pour la promotion de la gastronomie locale à base de pommes de terre et principalement la farcidure et le millassou 
    – la confrérie mycogastronomique gaillarde travaille à exalter la grandeur du champignon et de la truffe dans l’art de la table et à pratiquer la gastronomie dans la convivialité et l’attachement au pays 
    – la confrérie des gourmets de la châtaigne est un ardent défenseur du célèbre fruit du Limousin 
    – la confrérie du veau de lait élevé sous la mère du pays d’Objat s’attache à promouvoir ce produit noble et d’exception offrant une viande d’un rose clair et d’une tendreté sans équivalent
    – la confrérie de la pomme s’attache à promouvoir ce fruit célèbre en Limousin tant dans sa qualité de fruit que dans les délcinaisons qui en sont faites comme le cidre notamment
    – la confrérie des goûteurs de pêche, la fameuse pêche de Voutezac près de Brive
    – la confrérie du Diamant noir et de la gastronomie ardent défenseur de la célèbre truffe noire 
  2. Les produits locaux

    Oies, canards, foies gras, pâtés, cous farcis, confits et abats font partie de notre patrimoine culinaire, aux côtés du veau de lait, des bovins et ovins de qualité. S’ajoutent le porc « cul noir » au lard épais de 4 doigts et le petit salé inséparable de la « mique ».

    La moutarde violette, une spécialité bien locale à base de moût de raisin, qui accompagne obligatoirement le magret de canard ; la liqueur Suprême de Noix la star de la Distillerie Denoix, célèbre distillerie du 19è siècle « Entreprise du Patrimoine Vivant ».

    Les vins paillés (cépage rouges ou cépages blancs) est un vin doux naturel de 12-13°. Il est de couleur ambrée soutenue ou vieil or. C’est un vin sucrés, sans lourdeur. Le vin paillé rouge se déguste en apéritif (on le sert frappé) alors que le blanc est plutôt destiné à accompagner le foie gras, les fromages à pâte persillée mais aussi les desserts sucrés, on le sert chambré.


    La noix du Périgord s’est installé aussi en pays de Brive situé aux portes du Périgord. Cette noix peut être consommée fraîche ou primeur récoltée mi-septembre, fragile elle se conserve dans le bas du réfrigérateur, il faut la consommer rapidement ; la noix sèche est ramassée début octobre. Elle est cueillie lorsque le brou s’ouvre, se fissure sur l’arbre et laisse apparaître la coque. Elle se conserve dans un endroit sec et frais.
    Le cerneau de noix entier et blond, il est  destiné à la décoration des pâtisseries, ambré  à la confiserie et les autres vont vers les préparations culinaires. Il faut noter que l’extraction du cerneau « énoisage » reste manuel.

    L’AOC Rocamadour vient jusqu’en Corrèze. Ce petit fromage de chèvre tout rond est un régal à l’état pur ! Vous pouvez l’apprécier avec du pain au levain qui atténuera sa force si vous l’aimez affiné, sec et légèrement piquant.
    On l’aime aussi avec des pains aux fruits séchés (abricots, raisins secs, cranberries), mais là il doit être tout juste affiné. Vous pouvez l’accompagner d’un vin blanc sec acidulé et fruité, mais l’idéal est un Patrimonio corse très frais ou un anjou blanc, vif et printanier. Sachez aussi qu’il s’entend très bien avec les bières brunes.

    La célèbre pomme du limousin : le Limousin est un territoire de pommes, puisque ce sont les romains qui ont implanté les premiers pommiers en provenance du Moyen-Orient ! Croquante, juteuse, parfaitement équilibrée entre sucre et acidité, elle est excellente à croquer, et se montre également bonne tenue à la cuisson.

    Les vins des côteaux de la Vézère sont protégés par une IGP (c’est un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production ou sa transformation selon des conditions bien déterminées. C’est un signe européen qui protège le nom du produit dans toute l’Union européenne). le Chenin Sec Les PERRIERES 2014 connaît un véritable succès ; ce blanc des Coteaux de La Vézère remporte la médaille d’OR du Concours International des Vins de Lyon 2016.

    Les vins de Branceilles sont constitués sur les 30 hectares autour du village éponyme, dont les vignes sont plantées de cabernet franc,  cabernet sauvignon,  merlot, gamay et chardonnay. La cave des Vignerons de Branceilles abrite les installations de vinification, d’élevage, de conditionnement et de vente. 
    Le chai de vinification est constitué d’une cuverie thermorégulée. Le chai à barriques, dans les sous-sols, permet un élevage en fûts de chêne.  Renouvelés régulièrement, ils confèrent au vin la complexité harmonieuse de la tradition et d’un savoir faire moderne.