0% Gaillard

Evénements

Ayen, recompensé à l’UNESCO !

Remise à l’UNESCO du Trophée de la Biosphère 2017 à la Commune d’Ayen

Ayen, la station verte de notre destination gaillarde met en œuvre et accompagne des projets écoresponsables et innovants… Ces initiatives ou dispositifs sont salués et reconnues par les instances nationales et nous sommes fier d’avoir ce village d’irréductible gaillard sur notre territoire ! Ayen a reçu à l’UNESCO le 15 novembre dernier, le Trophée de la Biosphère 2017 pour le dispositif de covoiturage Ecosyst’m mis en place depuis 2014…

Ayen

Vieux village dans le Bas Ayen – Maison pittoresque

logo ecosystM

Extrait du communiqué de Presse publié par Raphaël Michau (d’EPIDOR)

En 2014, Ayen devenait un site pilote du dispositif Ecosyst’m, conceptualisé par Béatrice Vauday, présidente de la fédération éponyme. Le principe est le suivant : mettre en place un covoiturage de proximité pour des trajets de courtes distances et l’inscrire au cœur d’un projet citoyen en l’adossant à une monnaie d’échange, le Y’ACA, pour éviter les transactions financières entre les utilisateurs.
Pour reprendre les mots de Jérôme Perdrix, adjoint à la mairie et membre du collectif ayennais Le durable a son village, «Ecosyst’m a été construit, pour contribuer à la mobilité responsable mais aussi pour favoriser la vie sociale, l’entraide et le respect mutuel entre les habitants. Le dispositif pallie en effet à la diminution – voire la disparition – des services de transports publics « en zones rurales ».
Après avoir vu ses engagements pour le zéro-pesticide salués en 2016, c’est la deuxième fois que la Commune d’Ayen est lauréate du Trophée de la Réserve de biosphère du bassin de la Dordogne.
Aux côtés du Directeur d’EPIDOR (structure coordinatrice de la Réserve de biosphère du bassin de la Dordogne), Madame Hélène LACROIX, maire d’Ayen et conseillère communautaire en charge de la démarche « Territoire à énergie positive pour la croissance verte », accompagnée pour l’occasion par Madame Béatrice VAUDAY, a reçu des mains de M. Miguel CLÜSENER-GODT, directeur général du programme de l’UNESCO « Homme et biosphère », un diplôme reconnaissant le caractère innovant et exemplaire de leur projet réalisé sur le bassin de la Dordogne. »

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *